T. Thorn Coyle -Faire Descendre le Moi Divin

Extrait de « Kissing the limitless », de T. Thorn Coyle

Traduction et adaptation personnelles

Pan-curious Manifesto

Nous naissons avec un sens du divin. Nous naissons avec une connexion au macrocosme, au flux divin, à la force créatrice. Pour certains d’entre nous, cette connexion entre dans le champ de conscience à travers une perception de la « destinée » qui nous connecte à un but plus vaste que notre simple existence. Pour d’autres, ce sont la musique, l’art, la danse qui permettront de ressentir ce qui est plus grand qu’eux ; pour d’autres encore, ce vécu se voudra plus explicitement religieux ou spirituel. Il y a quelque chose de plus grand que nos émotions, que nos préférences et nos rejets. Quiconque est engagé dans une pratique religieuse ou un travail spirituel le sait. […] Nous sommes nécessaires au Tout, et l’Illimité nous est nécessaire.

Notre connexion à l’Illimité nous vient de notre nature divine, notre Âme Dieu, notre Colombe Sacrée, notre Neshamah. A la fois, elle fait partie de nous, et elle est ce à quoi nous aspirons. Elle est à la fois le siège du « je suis » et la graine du macrocosme. Énergétiquement, le globe de notre Âme Dieu flotte juste au-dessus de notre tête, embrassant nos autres corps énergétiques. C’est là où se trouve le chakra sahasrara, et kether dans l’arbre de vie kabbalistique. C’est également là où siège le Chaudron de Sagesse de certaines écoles celtiques.

Certaines traditions sorcières parlent de « faire descendre » la divinité dans le prêtre ou la prêtresse, afin de manifester les forces sur terre pour le bien de tous ceux présents dans le rite. Le Christianisme évoque la même chose dans les récits de la Pentecôte. Dans les Actes des Apôtres, le peuple croit que les disciples de Jésus sont des Dieux marchant sur la terre. Je suppose pour ma part que c’est parce que leur nature divine s’est complètement incarnée. Ces histoires me sont familières depuis mon enfance, mais c’est uniquement à travers mes expériences vécues en magie, dans le paganisme et dans l’Art que j’ai acquis une compréhension plus grande de ce que cela impliquait. Nous pouvons nous réveiller. Nous pouvons intégrer. Nous pouvons devenir pleinement divins, en notre humanité. Les affirmations « tu es Déesse, tu es Dieu » ne sont pas que des façons de dire que nous sommes sacrés ; elle signifient que le Divin est à notre portée. La métaphore peut devenir réalité. Nous pouvons aller au-delà de nos personnalités et incarner la Divinité.

Ceci arrive constamment, à travers tous nos travaux visant à l’intégration. Toute notre pratique assise, de purification, nos travaux énergétiques, tous nos efforts approfondissent et renforcent notre cheminement vers la nature divine qui nous relie tous au-delà de nos particularités. Nous devenons à la fois centre et circonférence, Nuit et Hadit, yesh et ayin, le point et l’illimité. Une fois que le chemin est dégagé, une descente et une possession permanente se dessinent.[…]

Desiree Dolron, Gnawa Lila

L’exercice

Asseyez-vous dans une position confortable, en veillant à ce que vos genoux soient plus bas que vos hanches [ndlt : pensez à vous surélever si besoin, soit sur une chaise, soit sur un coussin de méditation par exemple]. Calmez votre respiration et rejoignez l’espace de silence en votre centre. A l’expire, envoyez votre souffle vers ce centre. Continuez à vous centrer, de plus en plus profondément, tandis que les champs d’énergies présents autour de vous deviennent de plus en plus lumineux. Votre corps éthérique irradie et votre aura brille tout autour. Au-dessus siège le globe de divinité, le pont vers les dimensions célestes, vers l’Illimité formé par le Tout.

Ancrez-vous dans le point de silence, centre où circule toute l’énergie de votre corps physique. Envoyez une corde d’énergie à partir de ce silence, vers le haut ; sentez-la évoluer à travers votre crâne, votre couronne, pour ouvrir plus largement cet espace à ce qui est au-dessus. Laissez votre conscience monter dans ce globe juste au-dessus de votre tête. Gardez la perception de l’énergie émanant de votre centre de silence, fil de plomb tendant à la fois vers le haut et vers le bas, tel l’arbre de vie. Ancrez ceci dans la terre et puis remontez. Imaginez la corde tirer vers vous le globe de votre Âme Dieu. Faites descendre la sphère de Kether. Faites descendre le chakra Sahasrara. Imaginez l’énergie descendre en même temps que vous faites descendre votre propre nature divine, votre connexion à l’ illimité. Sentez vos corps énergétiques « s’enflammer » quand votre globe traverse votre couronne jusqu’à que ce votre tête soit entourée de cette lumière divine, de la base de votre crâne jusqu’au-dessus de votre tête.

Une fois parvenu à cette sensation, toujours conscient d’être entouré par votre aura, commencez à entonner le mantra [ndlt : Thorn parle de « syllabes »] « je suis ». Prononcez-le le temps d’une respiration, en sentant les mots résonner dans vos corps énergétiques, les vivifiant et renforçant la connexion entre eux. Dites-le trois fois. Et restez assis une vingtaine de minutes, ou aussi longtemps que vous sentirez la « charge » durer. Une fois que vous sentirez le pouvoir commencer à se dissiper, laissez remonter le globe de l’Âme Dieu, jusqu’à ce qu’il flotte au-dessus de votre tête à nouveau. Envoyez du souffle vers cet espace, en gardant vos âmes alignées. Sentez l’énergie pleuvoir depuis le globe, bénédiction vers la terre.

Remerciez toutes les parties de vous-même, la ou les déités dont vous vous sentez le plus proche, et Dieu Elle-Même, qui est toujours avec nous.

Faire résonner « je suis » est le constat et l’affirmation d’une réalité. Nous n’en percevons que des visions fugitives, puis l’âme descend, nous ouvrons le chemin vers notre Âme Dieu, et lorsque la connexion se réalise, nous commençons à arpenter les voies de la connaissance telles qu’elles se dessinent dans chaque feuille d’arbre et dans chaque étoile se consumant au-dessus de nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s