Stephanie Woodfield – Rituel de bannissement avec la Washer at the Ford

Rituel proposé dans son livre « Celtic lore and spellcraft of the dark goddess – Invoking the Morrigan »
Traduction et adaptation personnelles

Pour consulter le sommaire du livre sur Amazon, et pourquoi pas vous l’offrir  🙂
Un très bon article en français pour en savoir plus sur la Washer at the Ford

Bean Nighe, par Romantic Fae

Outils :

  • De l’encens de patchouli
  • Un bol ou chaudron assez large
  • Du thé aromatisé à la grenade
  • De l’eau chaude filtrée

Ce rituel est à réaliser dans sa salle de bain ou à l’extérieur si le temps le permet. Vous verserez de l’eau sur l’ensemble de votre corps, aussi plus le bol ou chaudron sera grand, mieux ce sera. Si vous ne pouvez pas trouver de thé de grenade, utilisez n’importe quel thé qui donnera une couleur d’un rouge profond à l’eau. Vous pouvez utiliser de l’hibiscus ou du thé à la fraise à la place, mais la grenade reste idéale en raison de son association avec le monde des morts.

Allumez l’encens et passez le bol à travers la fumée, en disant :

Au nom de la Reine Fantôme
Je bénis ce chaudron de transformation

Emplissez le chaudron avec les herbes ou les sachets de thé ainsi que l’eau chaude, puis asseyez-vous le temps que cela infuse pleinement, et méditez sur ce que vous voulez bannir de votre vie, ou sur les nouveaux commencements auxquels vous aspirez.

Quand l’eau est bien sombre, trempez vos mains dans le bol et faites tourbillonner l’eau. Imaginez que vous êtes la Lavandière du Gué (Washer at the Ford), lavant les restes de votre existence passée dans le chaudron de transformation, afin d’apporter du renouveau, une nouvelle phase et de nouveaux buts dans votre vie. Quand vous êtes prêt, appelez la Lavandière du Gué en disant :

Lavandière du Gué
Dame du changement
De la mort et de la renaissance
C’est toi qui nous guide au-delà des frontières de cette vie
Et nous mène à la guérison et au renouveau
Reine des Fantômes
A la fois vieille femme et jeune fille
Conduis-moi à la guérison
Je tourne une page de mon existence
Je me dépouille de l’ancien tel le serpent de sa peau
Et accueille le bon et le neuf
Lavandière Fantôme
Guide-moi à travers ce temps de changement !

Avec vos doigts, faites couler l’eau le long de votre corps, en visualisant votre ancien moi se détacher de vous, vous laissant ainsi pleinement renouvelé.

Lorsque vous sentez que le rituel touche à sa fin, remerciez la Lavandière du Gué et rendez l’eau restante à la terre.

Publicités

Hekate Trioditis

 Source
Traduction et adaptation personnelles.

Aujourd’hui, d’après le Calendrier Attique, est le jour de Hekátês Deipnon, du Souper d’Hekate ; de Celle qui est Despoina Trioditis, la Dame des Trois Voies, des carrefours ; et en ce jour, je réfléchis tout particulièrement à son rôle dans la thrêskeía Pythagóreia, une codification de l’hellénisme.

Peut-être Sa qualité essentielle réside dans Sa description comme Trioditis ou Trimorphis, mots qui signifient respectivement « des trois voies » et »à triple forme ». Il est assez peu surprenant, de ce fait, que dans une expression exotérique de l’hellénisme, Hekate (en latin, « Trivia », des Trois Voies) soit perçue comme la Déesse qui veille aux carrefours, et soit honorée en ces lieux. Néanmoins, d’un point de vue ésotérique, la Dame des Carrefours n’est pas réduite au patronage des intersections de chemins de campagne ; elle est la patronne des Carrefours Cosmiques – c’est-à-dire qu’Elle personnifie l’intersection entre les trois domaines de l’existence : le domaine céleste, le domaine sublunaire, et le domaine chthonien. Ainsi, on dit que Hekate gouverne les Cieux (domaine céleste), la Terre (domaine chthonien), et la Mer (domaine sublunaire) ; en ce sens, Hekate peut être perçue comme un carrefour métaphysique, une autoroute reliant les trois domaines, et de ce fait, une alliée extraordinaire pour tous ceux qui aspirent à l’Union Divine.

Hekate incarne également les paradoxes sur lesquels un tel aspirant doit travailler pour réaliser son union avec le Divin. Dans un hymne orphique, il est dit qu’une de ses faces « favorise le bouvier »,  ce qui est une métaphore désignant l’aspirant qui travaille avec le Taureau du Savoir, qui, tel Zeus emportant Europe au-delà de la Mer Égée, porte l’aspirant vers l’Henosis, l’union avec la Source du Divin ; un autre de Ses visages est dit capable « d’éveiller les passions bestiales » (Hymne à Athéna de Proclus), ce qui doit être vaincu par la hache d’Athéna. Malgré cela, Elle est aussi « la Mère des Dieux… Hekate la protectrice, à la grande force » (Hymne à la Mère des Dieux et à Ianus-Zeus de Proclus). Dans la religion démotique, Hekate préside à l’obscurité et aux pratiques occultes profanes ; Elle est une déesse tutélaire de la sorcellerie et de la goétie. Pourtant, simultanément, Elle est invoquée par ceux qui craignent le mauvais oeil des sorciers, et les représentations d’Hekate sont placées aux entrées des maisons afin d’empêcher toute malédiction d’y entrer.

Ainsi, Hekate trouve sa place dans les trois domaines de l’existence ; Elle siège comme Mère des Dieux, la Grande Mère Apeiria, Psyché, épousant le divin Logos d’Eros-Zeus, permettant aux idées de s’incarner. Mais Elle est aussi la chthonienne, l’Autre du monde sauvage, Artémis la Vierge. En creusant un peu, on la découvre procréatrice, dans l’ici bas, des nombreux chemins issus de l’Un. Voilà pourquoi Hekate est si étroitement liée à la Voie de « l’Ascension » ; dans son aspect le plus « bas », Elle est un Daimon inconstant et  imprévisible, tandis que dans son aspect le plus « élevé », Elle en est l’exact contraire. La Dame des Carrefours incarne les Carrefours – Elle est l’Ascension, et Ses visages sont des barreaux de l’échelle qui mène vers Elle, et sont des modèles, des guides divins, pour celui qui aspire à s’élever vers le Divin.

Le Souper d’Hekate marque la fin de chaque mois lunaire dans le Calendrier Attique ; on l’appelle aussi  Henê-kai-Néa, l’Ancien et le Nouveau ; il est un carrefour temporel. Un tel moment est propice à célébrer Despoina Trioditis ; nous laissons derrière nous ce qui doit être quitté, et nous avançons vers un nouveau territoire. Avec le lever de Séléné et l’aube nouvelle, puissions nous percevoir le reflet de la Déesse des Trois Voies sur la route vers le Divin qu’Elle nous révèle.

Ivo Dominguez Jr. – La Lune dans les signes et la pratique magique

Extrait de « Practical astrology for witches and pagans »
Traduction et adaptation personnelles

Le signe dans lequel se trouve la Lune a un impact important ; il s’agit d’un des principaux paramètres à considérer lorsqu’on choisit la date et l’heure [d’une pratique magique, ndlt]. Le pouvoir de la Lune peut être comparé à celui du rythme d’un tambour. Si vous vous trouviez dans un rituel, un cercle de tambours, ou dans une danse, vous vous rendriez vite compte que vos mouvements s’adaptent spontanément au rythme joué. A vrai dire, cela demande beaucoup d’effort d’ignorer ce rythme. On peut voir les douze signes zodiacaux comme douze structures rythmiques différentes, se déroulant à mesure que la Lune passe dans les différents signes. Si vous avez déjà participé à une danse comme le square dance qui requiert un meneur pour indiquer les pas, vous pouvez également penser à la Lune comme étant ce meneur. Comme la Lune traverse les douze signes en un seul mois, vous n’avez généralement pas longtemps à attendre pour qu’elle parvienne au signe attendu. Selon la tâche que vous avez à accomplir, il peut y avoir plusieurs signes propices, ce qui, éventuellement, raccourcira encore votre attente.

Ci-dessous se trouvent douze brèves descriptions des qualités de la Lune dans les différents signes. Considérez-les comme un point de départ, et usez de votre imagination pour développer ces descriptions lorsque vous réfléchissez à quelle Lune est la plus propice à votre intention. Lorsque la Lune passe dans les signes, chacune de leurs énergies réveille et renforce des comportements spécifiques, des traits de personnalités, et des réactions chez chacun d’entre nous. La force et la nature exacte des répercussions du signe dans lequel se trouve la Lune sont vécues individuellement, mais tous les ressentent. Lorsque vous préparez votre travail, demandez-vous si le signe sera bon et appréciera sa réalisation. Il est toujours bon de se glisser dans sa peau, pour imaginer le monde depuis cette perspective. Cette expérience apporte généralement beaucoup de clarté.

  • Lune en Bélier

Cette Lune encourage les actions courageuses, énergétiques, pionnières. C’est le moment de démarrer de nouvelles choses et de prendre position. Elle a le pouvoir du printemps, elle est donc bénéfique pour tout ce qui demande de la force générative. Elle est propice à un démarrage rapide et un coup de pouce assez vif, mais sera moins effective pour des efforts à long terme ou des résultats qui demandent un suivi régulier. Aspects négatifs : colère, conflit, impulsivité, inconstance dans le suivi, manque de diplomatie.

  • Lune en Taureau

Cette Lune nous demande de ralentir et de savourer nourriture, beauté, musique, et tout ce qui est sensuel dans le monde. Elle est propice pour tout effort conduisant à une croissance lente et régulière, sur une longue période de temps. La Lune en Taureau est également recommandée pour les travaux de protection et de garde magique. Aspects négatifs : paresse, hédonisme déséquilibré, domination à travers l’entêtement.

  • Lune en Gémeaux

Cette Lune accélère les choses, il y a un désir de communication sous toutes ses formes, des jeux, des voyages. C’est une Lune excellente pour les travaux de divination avec des outils, le channeling, et de nombreux types de communication spirituelle. Le voyage astral sera facilité. Aspects négatifs : agitation, désir de faire trop de choses à la fois, difficultés à fixer son mental.

  • Lune en Cancer

Cette Lune amènera l’attention sur le foyer, la maison, les émotions, les tâches domestiques. C’est une Lune adaptée aux travaux visant à développer les capacités psychiques et l’intuition. C’est aussi le moment de guérir le cœur, l’âme, et notre sens de l’appartenance. Aspects négatifs : les émotions remontent à la surface et rendent vulnérables.

  • Lune en Lion

Cette Lune est un temps de créativité, de confiance, et de reconnaissance des réussites. Les travaux apportant la force, la passion et l’inspiration sont favorisés. C’est aussi le meilleur moment pour booster le charisme et les qualités de leadership. Aspects négatifs : drame, égocentrisme, fanfaronnade, complaisance envers soi-même.

  • Lune en Vierge

Cette Lune prête attention aux détails, à la finalisation du travail, et au soutien aux autres. Toute question relative à la santé et au bien-être, à la rupture avec des mauvaises habitudes, sera favorisée par la Lune en Vierge. Les activités en lien avec les arts de la communication et la civilisation sont également soutenues. Aspects négatifs : hypocondrie, tendance à la critique excessive, se perdre dans les détails et confondre forêt et arbres qui la composent.

  • Lune en Balance

Cette Lune met son accent sur les efforts artistiques, la diplomatie, et l’appréciation de la beauté. La Lune en Balance est également favorable au partenariat d’affaires, aux contrats, aux négociations, aux accords avec des entités spirituelles, et à la résolution des différends. Aspects négatifs : indécision, penser au lieu d’agir, obsession de la justice.

  • Lune en Scorpion

Cette Lune rend tout plus intense, plus personnel, et la personnalité explore des nouveaux aspects de l’ombre comme de la lumière. Cette capacité à essayer et à explorer est tranchante et forte. La Lune en Scorpion est propice à la fin et à la transformation de situations externes ou de perspectives ou d’habitudes internes. C’est la Lune à choisir pour pratiquer ou pour briser des travaux magiques négatifs ; l’évocation comme le bannissement sont soutenus par la Lune en Scorpion. Aspects négatifs : secret, retenu, mélancolie, malveillance.

  • Lune en Sagittaire

Cette Lune encourage l’optimisme, la curiosité, l’amour de la nature, et l’humour. Il y aura un intérêt accru pour le sport, l’éducation, la philosophie, la religion, le voyage. La Lune en Sagittaire est propice à l’élargissement de la conscience, au contact avec son Moi Divin, et à la compréhension de la théorie magick. Durant cette Lune, les entités spirituelles de différents ordres se comprendront plus facilement. Aspects négatifs : insouciance, excès d’optimisme, excès d’indulgence, arrogance.

  • Lune en Capricorne

Cette Lune appelle l’ambition, les plans à long terme, l’organisation. Il y a plus de stabilité en tout durant cette Lune et les structures, mondaines comme métaphysiques, peuvent être construites ou renforcées. Les travaux visant à développer la carrière, l’auto-discipline, le gain matériel, et le statut social sont favorisés. C’est aussi la meilleure Lune pour briser ou créer des liens et des sorts d’influence. Aspects négatifs : actions manquant de sensibilité, humeur sombre, réponses pessimistes.

  • Lune en Verseau

Cette Lune éveille l’individualité, la curiosité pour le futur, le désir de changement, et la fascination pour l’étrange. La Lune en Verseau est particulièrement bonne pour les travaux en lien avec la politique, les efforts humanitaires, et créer la camaraderie. Les travaux pour stimuler la créativité, briser les moules et en créer de nouveau sont aussi favorisés pour la Lune en Verseau. Les serments, les gages et engagements seront aussi assistés par le choix de cette Lune. Aspects négatifs : tendances fanatiques, instabilité, bizarrerie juste pour être bizarre.

  • Lune en Poissons

Cette Lune stimule la réceptivité, le dépassement des limites, la spiritualité, les états de rêve, la compassion, et les intérêts d’un autre monde. La Lune en Poissons est excellente pour les travaux liés aux rêves, la régression dans les vies antérieures, les états de transe, la méditation, et tous les états de conscience altérée. Elle est propice à la création et à la charge d’huiles, d’encens, de potions, etc. La création de sorts d’illusion et de fascination est aussi favorisée. Aspects négatifs : fuite, incapacité à rester centré, perte de repères, limites faibles ou mal définies.