Extrait du Devîmâhâtmya – Célébration de la Grande Déesse

Par Toi le monde fut créé ; c’est Toi qui le soutiens, c’est Toi qui le protèges, et c’est Toi qui le manges à la fin, éternellement.
Lors de la création,
Tu prends la forme créatrice ;
Et quand il faut garder le monde,
Ta forme est celle de la vie ; quand vient la fin, on Te voit comme Destruction ; et pourtant Tu t’identifies à l’Univers !
Science, Magie,
Sagesse et Tradition ;
Tu es aussi l’Égarement,
A la fois Déesse et Démone !
Toi, la Nature,
Par qui les Eléments s’ordonnent,
Tu es la Nuit-des-temps, la Grande Nuit,
L’épouvantable Égarement !
Tu es Splendeur, tu es la Souveraine, la Pudeur, et l’Intelligence !
L’Éveil est ta parure, Humilité, Prospérité, Satisfaction, Apaisement, Patience !
Tels sont Tes noms !

Traduit du sanskrit par Jean Varenne, 1975

Publicités